Nos dossiers

Dans les années 70 aux Etats Unis, un mathématicien (Richard Bandler) et un linguiste (John Grinder), ont étudiés et modélisé des grands thérapeutes de l’époque (Erickson, Perls, Satir, etc.), dans le but de formaliser les pratiques et d’en tirer des méthodes pragmatiques et efficaces. Les résultats ont donnés naissance à la PNL (programmation neuro-linguistique). Cet outil de compréhension de la communication humaine n’a pas tardé à attiré les marketeurs à l’affut de nouvelles technique de ventes. 

Notre agence web vous propose de découvrir pour certains, et de redécouvrir pour d’autres, cet outil fabuleux nommé PNL (NLP en anglais).

Qu’est-ce que la PNL ?

La PNL ou Programmation neuro-linguistique est une méthode créée dans les années 70 dont l’objectif est de mieux communiquer avec l'autre.

La PNL est avant tout une méthode de développement personnel, permettant de créer une base de communication saine constructive entre les individus. Cette technique a été co-développée à partir de 1975 aux Etats Unis, par un linguiste John Grinder et un professeur de mathématique et psychologue, Richard Bandler. Les 2 hommes ont « modélisé » le fonctionnement de gens de talent, c'est-à-dire qu’ils ont décortiqué, analysé, et retranscrit sous une forme méthodique, les pratiques et comportements à succès de ces personnages.

Cette approche pragmatique de communication a été importée en France, en premier lieu par les marketeurs qui voyaient dans cet outil, et à juste titre, le moyen d’améliorer les performances de leurs commerciaux. Il s’en est suivi une image quelque peu sulfureuse de la PNL aux yeux du grand public.

Les Grands principes de base

La première sommité à être modélisée, fut Milton Erickson, hypnothérapeute d’un extrême talent, et surnommé par ses contemporains, le « wizzard » (le magicien) ou encore le « sage » de Phoenix. Milton Erickson fut atteint d’une poliomyélite à l’âge de 17 ans, et fut presque totalement paralysé durant 1 an. Il passe alors tout son temps à observer les comportements de sa famille, et plus particulièrement le langage non verbal. On peut considérer qu’une grande partie de la PNL tire ses principes de l’art de l’observation développé et analysé par Erickson.

La Programmation Neuro-linguistique permet de faire de son comportement une force, non pas d’influencer le psychisme de l’autre. Ce dernier effet n’est que le résultat du premier et ne doit pas être l’objectif.

La structure mentale

Dans chaque comportement, nous pouvons Modéliser, apprendre ou changer la structure mentale.
La P.N.L. se base sur la description des perceptions sensorielles externes, des représentations sensorielles internes et des modélisations de ses stratégies mentales et physiques.

Les systèmes de représentation

Certains de nos comportements sont figés pour une personne donnée dans un contexte donné.
Il est alors nécessaire de déterminer les gestes et les signes qui sont représentatifs du mode de fonctionnement de la pensée.

La modélisation

La modélisation consiste à découvrir comment le cerveau opère en analysant les patterns (structure, type, motif) du langage et de la communication non verbale. Les résultats de cette analyse sont ensuite exprimés en stratégies ou programmes. Ce travail peut être utilisé pour transférer la compétence à d'autres personnes et à d'autres contextes.
Les modèles s'établissent à partir d'un "état présent" de la personne pour aller vers un "état désiré" en utilisant les "ressources" passées, présentes et à venir (imagination) de la personne concernée.

Les domaines d'applications des modèles P.N.L.

Ces "modèles" contribuent à une démarche de progression épanouissante pour l'individu et visent à faciliter :
- la connaissance de soi,
- l'accès aux ressources présentes et déjà acquises par la personne,
- la création de nouvelles ressources,
- la transposition d'une ressource d'un contexte (personnel par exemple) à un autre contexte (professionnel par exemple).

La P.N.L. peut être employée dans des cadres personnels mais également professionnels. La PNL est depuis de nombreuses années, utilisée en entreprise (vendeurs), pour affronter le stress, la colère, et améliorer la confiance en soi.
Le champ d'utilisation s'est considérablement élargi et elle (PNL) est aussi employée dans les domaines suivants:
- l'éducation pour la modélisation de "stratégies d'apprentissage",
- le sport pour apprendre rapidement les "trucs" des meilleurs compétiteurs,
- la psychothérapie.

Les Présupposés de la PNL

Les fondateurs de la P.N.L. ont découvert que nous utilisions 3 filtres de langage pour accélérer notre processus de communication : l'omission (filtration des éléments d’informations dont nous disposons, et omission de certains d’entre eux ) la généralisation (nous généralisons en utilisant des expériences apparemment similaires du passé pour émettre un avis au présent) et la distorsion (transformation de la réalité via le prisme de nos perceptions). (R. Bandler & J. Grinder, The Structure of Magic, 1975).

Pour aller plus loin dans l’explication de ces filtres, il faut aborder le principe des présupposés : chaque individu développe sa propre représentation de la réalité en fonction de son éducation, ses expériences, et son milieu socioculturel.
Comprendre les présupposés d’autrui passe obligatoirement par la compréhension de son propre cadre de référence. S’il faut comprendre son propre cadre, c’est uniquement pour pouvoir en sortir afin de supprimer les aprioris, et ainsi être plus en mesure de comprendre l’autre et de s’adapter à lui.

Voici 10 présupposés fondamentaux de la PNL :

La carte n’est pas le territoire : Cela signifie que nous percevons le monde (le territoire) à travers nos sens (vue, toucher, ouïe, odorat, gout). A travers ces sens, nous nous faisons une représentation interne (la carte), mais celle-ci n’est pas exactement la réalité. Il existe donc autant de cartes que d’êtres humains.

Tout comportement est issu d’une intention positive, mais attention car l’enfer est pavé de bonnes intentions.

On ne peut pas ne pas communiquer, car même sans parler verbalement, nos gestes et postures, notre façon de nous habiller, notre coupe de cheveux, communiquent à notre insu. Nous appelons cela la communication non verbale.

Nous ne sommes pas nos comportements, insinue qu’il faut distinguer ceux-ci de notre nature propre. Nos comportements sont influencés par des stimulis en fonction de ressources internes dont nous disposons à l’instant « T ».

Corps et esprits agissent l’un et l’autre, ils sont liés, les émotions et les sentiments sont stockés dans le corps (on dit du ventre qu’il est le deuxième cerveau).

Il est possible de reproduire les performances des autres, c’est la base de la PNL qui part du concept de modélisation (via les métaprogrammes et autres) pour reproduire les comportements.

Le sens de ce que nous communiquons est dans la réponse que nous obtenons, comprenez par là que la communication est à deux sens, il y a un émetteur et un récepteur. La réponse que nous obtenons, correspond à un message émis, qui est passé à travers les filtres (la carte) de notre interlocuteur.

Plus on a de choix, mieux c’est, cela évite les cercles vicieux car un des objectifs de la PNL est de donner aux individus plus d’options, plus de choix, et du coup, les rendre plus flexibles.

Chaque personne a en elle toutes les ressources pour obtenir ce qu’elle veut, il faut simplement apprendre à les utiliser.

L’échec n’existe pas, il n’y a que du feedback, c'est-à-dire qu’une erreur est vue comme une étape vers une réussite. Thomas Edison a réalisé 1000 tentatives pour inventer son ampoule électrique.