Nos dossiers

Méthode d’analyse pour la réalisation d’une identité graphique : 1ère partie

Ce dossier, réalisé en trois parties, a pour objectif d’exposer les méthodes que nous utilisons pour entamer tout processus de création graphique. En effet, avant de produire une quelconque identité visuelle, tout infographiste doit avoir de la MATIERE, et il convient de penser que celle-ci doit principalement provenir du client final.

Une charte graphique web doit donc tenir compte de plusieurs axes de réflexion, et les organiser, pour répondre à la double problématique d’intégrer la matière fournie par le client, tout en garantissant l’atteinte d’objectifs de communication préalablement identifiés.

Notre méthode intègre donc les 6 axes de réflexion suivants, ce dossier vous décrit les objectifs des deux 1ers:

  1. Acquérir une culture web commune
  2. Acquérir un langage commun pour mieux exprimer ses besoins

Suivront dans nos prochains dossiers :

  • Analyser et comprendre la sensibilité « picturale »
  • Analyser et comprendre l’environnement « métier »
  • Analyser et comprendre l’environnement « Web »
  • Identifier les contraintes selon la nature des contenus à mettre en place

Objectif 1 : Acquérir une culture web commune

Dans la méthodologie mise en place dans notre web agency, le client est placé au cœur de la création graphique. Il convient donc de lui donner le cadre et les moyens de s’exprimer tout en garantissant le respect des contraintes et l’atteinte des objectifs de communication définis avec lui.

Il s’agit dans cette première étape d’expliquer ce qu’est la « réalité virtuelle » ! Nous nous devons d’amener nos clients à une certaine connaissance « basique » du monde du web, condition sine qua none pour parler le même langage et se comprendre. Il faut donc aborder des thèmes aussi variés que les navigateurs,  les tailles et les résolutions d’écran, les couleurs « écran », etc.

Pour toute proposition, il est essentiel de livrer les différentes maquettes nécessaires aux réflexions mutuelles, dans un environnement web permettant d’évaluer le plus fidèlement possible le résultat attendu. Chacun pourra notamment visualiser les propositions réalisées dans son navigateur web, et avec ses paramètres propres (notamment sa propre résolution d’écran).

Au niveau des couleurs, les teintes peuvent également avoir un rendu totalement différent entre leur codification Pantone adaptée au print, et leur affichage sur un écran : un rouge peut devenir rose, un bleu à dominante verte devenir un vert à dominante bleue, etc.

A proscrire donc l’envoi d’images par email, ou encore pire la présentation de présentations dans des formats « print », afin non seulement d’éviter un potentiel malentendu au moment de la mise en production finale, mais aussi et surtout de valoriser ce que le support web peut apporter avec ses avantages et spécificités à l’identité graphique proposée (par exemple l’impact visuel d’une zone transverse s’adaptant à toute la largeur de l’écran, à apprécier selon les différentes résolutions d’écran).

Objectif 2 : Acquérir un langage commun pour mieux exprimer ses besoins

Quels sont les différents types de sites web que l’on trouve sur la toile, comment peut-on les classer en fonction de leurs objectifs de communication et des cibles qu’ils souhaitent atteindre ? Quels sont les codes à respecter pour faciliter une communication adaptée à ses objectifs et son secteur d’activité ? La réponse apportée à cette question trouve sa source dans l’énumération et l’analyse des différents concepts existants…

Afin de guider le client, il convient de lui expliquer que les sites web sont organisés en  4 grandes familles conceptuelles. Les portails, les institutionnels, les épurés, & les graphiques.

Les 3 premiers concepts (portail, institutionnel & épuré) sont des concepts de communication structurels, à la différence du dernier qui est un concept de communication graphique  pouvant s’associer à tout type structurel. Par exemple, le site « Vente privée » est caractérisé par les concepts 1 - « graphique » & 2 - « épuré » (par ordre d’importance). Le site « Mistergooddeal » sera quant à lui caractérisé par les styles 1 - « Portail » & 2 – « graphique » (par ordre d’importance).

Nous proposons donc un exercice d’analyse à effectuer sur un panel de sites internet existants et s’argumentant autour de 3 questions pour chacun d’entre eux :

  1. Considérez-vous ce site comme mauvais, moyen, bon, Très bon ?
  2. Pourquoi ?
  3. Quel est son style conceptuel entre institutionnel, portail, épuré, & graphique (plusieurs choix possibles) ?

Outre l’objectif pédagogique permettant au client de renforcer son analyse critique, le débriefing à postériori de ces questions; encadrée par le directeur artistique, et réalisée par l’infographiste, permet également de mettre l’accent sur les incohérences qui peuvent surgir entre les goûts et les objectifs de communication.

Grâce à ce travail, non seulement nos clients participent activement aux réflexions d’orientation sur leur future identité graphique web, mais il est également plus aisé de restituer fidèlement les objectifs de communication définis en amont.