Nos dossiers

E-commerce, l’importance de la photo produit

Un Marché en pleine expansion

En 2010, selon une publication tirée du "Journal du net",  le volume d'affaires du marché français de l'e-commerce (BtoC ,hors services) s'est élevé à 18,1 milliards d'euros  ( + 17 % par rapport à 2009).

Si  nous divisons ce chiffre d’affaire global par le nombre de marchands sur la toile, nous obtenons une moyenne de 900 000 euros de chiffre d'affaires, de quoi faire pâlir d’envie plus d’un chercheur d’or. Mais ne nous leurrons pas car dans la pratique, si 74 % des sites ont généré moins de 100 000 euros de revenus en 2010, il faut savoir qu’un e-commerçant sur trois dispose d'un chiffre d'affaires annuel inférieur à 15 000 euros.

Si cette disparité est due à beaucoup de facteurs (type de produits, qualité du site,  notoriété, référencement, etc.) une chose est sûre…..si vos photos de produits sont de piètre qualité, les acheteurs potentiels iront voir ailleurs.

De belles images font mieux vendre

Sur eBay, on estime à 80% les utilisateurs excluant d’office les articles sans photo, la messe est dite !

S’il est vrai qu’internet a révolutionné l’approche du commerce, qu’il est dorénavant possible d’acheter des produits sans bouger de son fauteuil, il n’en demeure pas moins que la vente à distance génère également de la frustration chez l’acheteur. En effet, notre bon vieux magasin « physique » cher à Zola, permet aux clients de toucher, sentir et même d’essayer avant de prendre sa décision d’achat.
Heureusement, en attendant le web « tactile » et « olfactif »  il existe une solution pour mettre en valeur vos produits sous toutes ses coutures : de belles images !

Les vépécistes doivent s’inspirer des spécialistes de la vente classique qui considèrent à juste titre que mettre en valeur ses produits aide forcément à les vendre. Dans les magasins, grâce à une mise en rayon judicieuse, une exposition en vitrine, des mises en place de PLV, l’acheteur potentiel peut découvrir son produit avec le plus de détails possible. On parle alors de la règle des 4P pour mieux vendre, Prix, Produits, Présentation et PHOTOS… Mettre ses produits en valeur, c’est l’élément clé pour augmenter ses ventes en ligne.

La comparaison entre une image professionnelle et une image capturée par un amateur non averti peu s’avérer très importante. On estime que de mauvaises photos font baisser les ventes de prés de 60%, soit un sacré manque à gagner.

Si vous possédez une exclusivité pour la vente de vos produits, l’internaute n’aura pas le choix et devra passer par vous, si ce n’est pas le cas, les conseils ci-dessous pourront vous aider à revoir nettement à la hausse vos objectifs de vente.

Mettre en valeur ses produits

Il est essentiel de pouvoir répondre aux interrogations de votre potentiel acquéreur, et il vaut mieux pour cela lui présenter si possible, plusieurs vues de vos produits (différents angles, mise en situation, zoom sur un détail, 360°…). A travers une image de produit vous pouvez communiquer sur plusieurs critères comme sa forme, sa taille, ou sa matière. Vous devez pour cela ne pas hésiter à mettre vos produits en situation dans des environnements permettant une comparaison. L’internaute pourra ainsi juger de  l’encombrement de l’objet en question.

1 - Le décors : Il est coutume de présenter la plupart des objets sur fond blanc. Ce type de fond permet de mettre en évidence votre image sans en perturber la lecture.  Il peut s’avérer nécessaire parfois d’utiliser des décors spécifiques pour des photos mises en situation. Ce procédé  ajoute une dimension de proximité à l’objet en permettant à l’internaute de se projeter beaucoup plus facilement (essayer le produit).

2 – Les détails : Pour des questions d’ergonomie, il est conseillé d’utiliser un système de zoom sur les images. Le détail n’est pas un besoin systématique, et dépend grandement de la nature même des produits. N’oubliez pas malgré tout que même si les détails ne vous semblent pas importants, ils peuvent l’être pour les internautes (peut être même pour justifier de l’absence de détail sur les produits). Il existe pour cela des effets « jQuery » adaptés.

La  photographie 360° est de plus en plus utilisée pour les produits en 3D. Cette technique permet de faire tourner le produit sur lui-même via une présentation vidéo (flash). Hormis son coté ludique, sa plus value qualitative est indéniable, l’internaute pouvant manipuler les différents objets présentés.

Réussir ses photos

Bien sûr la solution idéale est de faire appel à un professionnel qui aura les moyens de réaliser vos prises de vues, mais également la mise en forme « web » de vos images ainsi que  les retouches nécessaires.  N’oubliez pas que la base d’une photo réussie demeure liée à son éclairage et qu’un photographe n’est rien d’autre qu’un « dompteur de lumière ». Il vous faut à tout prix éviter les ombres parasites.

Si malheureusement vous démarrez votre activité et ne disposez d’aucun budget d’investissement, voici quelques astuces pour limiter la casse.

1 -  Utilisez des images légères, compressées, petites en taille, qui doivent pouvoir être téléchargées rapidement par les navigateurs. Attention car une photo prise par un appareil photo numérique est générée  en haute définition (min 150 dpi), or, « internet »  nécessite des images optimisées en  72dpi, ce qui est beaucoup plus léger.

2 -  Le poids de votre image doit être d’une centaine de ko (kilo octets) maximum, au risque de ralentir considérablement le téléchargement (votre appareil génère des images de plusieurs milliers de ko) .

3 – Transformez  les couleurs de base de votre image, en effet, un appareil numérique génère des photos via 4 couleurs fondamentales (pour l’impression) : cyan, magenta, jaune et noir, or votre écran d’ordinateur fonctionne sur un autre mode basé sur 3 couleurs : le rouge, le vert et le bleu (RVB)

4 - Investissez dans un mini studio photo. Vous pourrez trouver sur le web des petites tentes carrées spécifiques d’environ 80 cm de coté, dont les parois sont translucides. Elles sont fournies avec  2 lampes « lumière naturelle ». Ce studio vous permettra d’éviter les ombres parasites. Si vous en êtes à ne pas pouvoir investir dans un studio, il reste encore la prise de vues en extérieur par temps couvert, seul moyen pour obtenir un éclairage homogène…..bon courage !

5 – Cadrez vos images en vous rapprochant le plus possible de l’objet, et si possible sans utiliser le zoom. La qualité de l’optique de votre appareil est primordiale, et en utilisant la fonction « zoom », vous diminuez la luminosité de votre objet et donc sa qualité graphique.

 Votre objet doit être « plein cadre », ne laissez pas trop d’air  autour de celui-ci.

Utilisez un « pied » photo de façon à avoir une homogénéité de cadrage sur tous vos produits (dans la mesure du possible). Rien de pire que des objets cadrés différemment au sein d’une même boutique.

 

Sources ayant inspirés cet article :

 

Christophe, directeur de création 
Agence Web Conseil
Web Agency de Paris